Interview : Natacha LOINGER

Directrice des Systèmes d'information Finance chez AccorHotels

L’obtention des missions que vous êtes amenée à gérer se fait très souvent sur appel d’offre. Comment cela s’est-il passé avec Alcyon SI et avez-vous procédé ainsi ?

Alcyon SI

En fait, nous avons commencé à travailler avec Alcyon SI il y a quelques temps déjà, car ils intervenaient à la direction informatique d’Accor. Cela nous a permis de prendre contact, puis de procéder par entretien avec différentes personnes. Tout cela a découlé de l’entretien avec Frédéric Gérard, associé d’Alcyon, que nous avons rencontré à plusieurs reprises.

Natacha LOINGER

Dans de grands groupes comme Accor, est-ce que des collaborations suivies de prestations comme celles d’Alcyon SI proposent une meilleure garantie pour vous, sachant que votre prestataire reste une société à taille humaine ?

Alcyon SI

Ce n’est pas du tout la même relation, suivant les projets. Nous travaillons soit avec des grands groupes, soit avec des plus petites sociétés comme Alcyon SI. La relation est très différente. Lorsque l’on fait appel à une grosse SSII, par exemple, nous leur confions tout un pan de projet où ils sont autonomes. Dans ce cas précis, ce sont plutôt des gens que nous intégrons dans des équipes et avec qui nous construisons une relation dans la durée. Nous utilisons ces deux possibilités en fonction des types de projets, avec des avantages différents et complémentaires.

Natacha LOINGER

Il y a, dans le cas d’Alcyon SI, peut-être plus de réactivité et de souplesse ? Et quelle est, selon vous, sa force à travers les missions qu’elle mène pour vous ?

Alcyon SI

Plus de souplesse, c’est certain. Nous apprécions également leur compétence technique sur Oracle, qui est la base pour nous. De fait, il y a un vrai plus dans la relation qu’ils arrivent à créer avec le client. Le fait de s’intéresser au métier, de le comprendre et de chercher à construire une relation dans la durée, ainsi que de mettre à disposition la bonne personne au bon moment est aussi un engagement fort de leur part sur les projets.

Natacha LOINGER